Les dépêches d'AmeriQuebec

Gaz de schiste en Pennsylvanie, « leurs constats sont inquiétants »

Publié par Sylvain le 18 oct, 2011

Québec • Un groupe d'élus municipaux et de 55 citoyens québécois sont revenus de Pennsylvanie. Ils ont constaté l'enfer auquel s'attend le Québec dans 15 ans si les gazières foraient les 20 000 puits prévus dans leur plan d'exploitation du gaz de schiste.

Les participants et participantes tiennent à partager leurs commentaires et impressions1 au retour de ce périple. Plusieurs ont été surpris de la gravité de la situation, particulièrement dans les régions rurales de la Pennsylvanie, qui ont de nombreuses similitudes avec la vallée du Saint-Laurent.

Ils ont constaté que les infrastructures des régions rurales ne sont pas adaptées à un tel changement de vocation, créant des embouteillages, un trafic routier accru, des bris de routes et de ponts et l’abandon de fermes.

Les problèmes sociaux habituellement retrouvés dans les milieux urbains surgissent maintenant dans ces milieux ruraux qui ne sont pas préparés à y faire face.

Sur le plan de l’économie locale, leurs craintes quant à la diminution radicale de la valeur des propriétés lorsque l’industrie des gaz de schiste s’installe ont été confirmées.

L’augmentation du coût de la vie est présente dans le quotidien, une réalité dont ils ont été témoins. Cette situation peut certainement mener une partie de la population à un seuil critique de pauvreté.

Leurs pires craintes ont été confirmées concernant les dommages environnementaux sur l’approvisionnement en eau potable et sur la qualité de l’air.

Ils ont reçu à plusieurs reprises des mises en garde de scientifiques et de citoyens concernés. Ils se sont adressés aux Québécois afin que ceux-ci évitent de se lancer dans le développement de cette énergie fossile non conventionnelle et tournent plutôt le regard vers les énergies renouvelables. Comme leur a dit monsieur Calvin Tillman, ex-maire de Dish au Texas, « lorsqu’on sait, on ne peut plus ignorer ».

Le Parti libéral du Québec sait aussi tout ça, mais il l’ignore. En fait, le PLQ vous ignore nonchalamment. Le Parti québécois lui réclame un moratoire complet sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste. « Avec tout ce qu’on apprend depuis un an, il faut, nous aussi, comme en France, interdire la fracturation hydraulique. Le gouvernement Charest doit, d’ici l’ajournement des travaux parlementaires en décembre, présenter un projet de loi en ce sens », a déclaré Martine Ouellet.

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) appuie les citoyens qui répètent au gouvernement la non-réceptivité du projet par la population. L’AQLPA est l’organisme à l’origine du soulèvement populaire actuel contre le gaz de schiste. Elle dénonce depuis deux ans cette filière et la façon dont elle a été mise en place.

  1. Compte-rendu sur le voyage du groupe de citoyens au pays des gaz de schiste en Pennsylvanie []

4 commentaires à "Gaz de schiste en Pennsylvanie, « leurs constats sont inquiétants »"

1 | André Martin

octobre 18th, 2011 at 9h24

Il faut publiciser les constats dans toute la vallée du Saint-Laurent. Il faut que tous les citoyens concernés (tout le Québec!) soient informés et il faut bloquer ce projet complètement catastrophique auprès duquel l’exploitation débile des sables bitumineux de l’Alberta sont de la gomme baloune.

Enfin, il faut sérieusement s’interroger sur la probité des actuels élus du gouvernement du Québec et de leur chef qui semblent déterminés à dilapider irrémédiablement notre environnement et notre économie!

2 | Jean simoneau

octobre 18th, 2011 at 12h30

Rien de surprenant. L’argent du système vient surtout de l’or noir. C’est ce qu’il y a de plus payant parce qu’on en a fait une énergie dont on ne peut pas se passer. Avec la pénurie qui s’en vient, la planète qui ne peut plus suffire, nous verrons s’installer les guerres de toutes sortes (économiques – militaires). Le seul moyen est de trouver des alternatives. Vivre, sans en avoir besoin. Ce ne sont pas les riches qui se feront hara kiri. Pour eux, les autres ne sont rien, tout ce qui compte c’est l’argent. God is money.

3 | donald lachance

octobre 18th, 2011 at 14h17

j ai vue le reportage aus etat unis . Cset alarmant , m . bouchard , insiste a mettreca au quebec . Je pense , qui ne voie rien qui ns attend si cela se produit.L eau potable c est la vie . et on veut la detruire pour ce gaz .Il faut voir plus loinque son nez .Le quebec on est pas oubliger d avoir ca il y a d autres choix a faire . C est le bien a long terme pour le futur . merci et bonne journée .

4 | Luc Villeneuve

octobre 18th, 2011 at 22h26

Bonjour,
Au nom de la Fondation Québécoise des Énergies Renouvelables et a la demande de la coalition citoyenne gaz de schiste de Beauce j’ai fais parti du voyage et nous devons y aller pour comprendre l’empleur. Depuis le début de cette aventure, notre organisme est impliqué dans l’information citoyenne. Je ne m’attendais pas de voir mieux mais c’est encore pire que je ne le pensais. Je ne veux pas être alarmiste, je dis plutôt que jamais nous devons nous aventurer dans cette folie, tout dois être arrêté pour toujours et partout. Je tiens aussi à remercier publiquement m. Pierre Bluteau pour avoir organisé ce voyage et qui travail aussi pour Equiterre.
Luc Villeneuve
http://www.fqer.org

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.