Les dépêches d'AmeriQuebec

Pauline Marois est une femme, et puis? La politique c’est la politique!

Publié par Sylvain le 02 nov, 2011

Québec • Avant la sortie du député Claude Pinard, il y avait déjà plusieurs personnes à droite et à gauche qui disaient que les hommes, et mêmes les femmes, qui sont contre Pauline Marois étaient des machos, des sexistes, des misogynes, etc.

En fait, tous les qualificatifs étaient les bienvenus pour défendre l’impopularité de Pauline Marois. Hier, le député de Saint-Maurice, Claude Pinard, a dit, concernant l’impopularité de Pauline Marois, « je pense qu’un des handicaps sérieux, c’est le fait qu’elle soit une femme, pour une partie encore importante de la population. Je crois sincèrement que parce que c’est une femme, il y a des gens qui ne lui donneront pas leur appui ».

Il y a énormément de « pro-Marois » qui, plutôt que d’accepter les sondages désavantageux pour Madame Marois, préfèrent voir du machisme. Parmi ces personnes, il y a autant des femmes que des hommes.

Avant même la sortie de Claude Pinard, pour ne donner qu’un exemple, un certain monsieur Barberis-Gervais publiait un texte sur Vigile.net hier titré « Machisme et envie1 ». M. Barberis-Gervais écrit que « après le machisme qui est l’idéologie de la suprématie du mâle (on parle de phallocratie ou de comportement macho), la deuxième raison de la difficulté de Pauline Marois à « passer », c’est qu’elle est riche. »

Dans les commentaires suivant l’article de monsieur Barberis-Gervais, un certain monsieur Racine faisait remarquer ceci:

Non seulement vous la victimisez Madame Marois (ce qui empire la situation), mais vous êtes en train de la faire passer pour une enfant à qui l’on doit pardonner, parce qu’ils sont des enfants et qu’ils doivent apprendre avec le temps. Comme si Marois était une nouvelle venue en politique.

Aujourd’hui, on apprend que plusieurs femmes, autant au Parti Québécois qu’au PLQ, mais aussi d’autres domaines, ont exprimé leur malaise quant à une certaine victimisation que l’on fait pour Pauline Marois. Toutefois, pour M. Barberis-Gervais, en plus du machisme, ce serait aussi de l’envie qui justifierait l’impopularité de Madame Marois. Il ne pourrait pas être plus à côté de la plaque.

Pour preuve, Pauline Marois elle-même a dit ce matin que «le Québec est prêt à voter pour une femme première ministre du Québec». En ce sens, les « pro-Marois » devraient cesser de traiter le Québec entier de machiste, de misogyne ou d’envieux, car plutôt que d’aider Pauline Marois, ça lui nuit gravement. Il ne faudrait pas faire passer Pauline Marois comme une victime, une « enfant ». Comme monsieur Racine l’écrivait, madame Marois n’est pas une nouvelle venue en politique. Si elle est impopulaire, c’est possible qu’elle le soit comme un homme le serait.

Pauline Marois a fait plusieurs erreurs sur le plan politique, que ce soit l’affaire de la loi sur le nouvel amphithéâtre ou sa lenteur tout récemment à prendre position quant aux violences sur les chantiers de construction, où pour être plus précis, à prendre position sur le projet de loi 33.  Si elle était un homme, les sondages seraient probablement les mêmes. La politique c’est la politique, homme ou femme.

  1. Machisme et envie []

Aucun commentaire à "Pauline Marois est une femme, et puis? La politique c’est la politique!"

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.

4983string(0) ""