Les dépêches d'AmeriQuebec

« Occupons Québec »: Régis Labeaume décide de la durée de la liberté

Publié par Sylvain le 03 nov, 2011

Québec • La Ville de Québec a décidé d'expulser les gens qui "occupent" Québec. Pourtant, le maire Labeaume était en faveur de ce mouvement jusqu'à tout récemment.

Le maire Régis Labeaume a ordonné l’éviction des manifestants du mouvement « Occupons Québec » qui occupaient le quartier Saint-Roch.

La Ligue des droits et libertés exprime maintenant son opposition à cette expulsion qu’elle qualifie comme étant une « atteinte injustifiée à l’exercice de la liberté d’expression. »

Si l’on considère les enjeux de société fondamentaux soulevés par les « indignés » de Québec, les raisons soulevées par Labeaume pour éteindre leurs voix apparaissent bien dérisoires.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, juge que les manifestants se sont fait entendre et qu’ils devraient maintenant rentrer chez eux. Il semble que le maire Labeaume, lorsqu’il était en faveur du mouvement, ne s’attendait pas à ce que ça dure.

Mais est-ce du ressort du maire de Québec de fixer les limites du temps de la liberté d’expression de ses citoyens? La réponse est évidemment non. Justement, le fait que le mouvement dure témoigne du sérieux des occupants et fait partie de leur message, mais particulièrement de leur liberté d’expression.

La liberté d’expression n’est pas « libre » lorsque quelqu’un décide du temps de cette liberté. La Ligue des droits et libertés rappelle à la population et aux élus que la liberté d’expression est reconnue comme étant le socle de la démocratie.

5 commentaires à "« Occupons Québec »: Régis Labeaume décide de la durée de la liberté"

1 | christian guerin

novembre 3rd, 2011 at 22h39

On s’indigne de Labeaume, un homme imbu de lui, il reve d’etre un grand politicien mais on sent qu’il n’a aucune humanite.
On a surtout pas besoin d’un etre semblable et si on critique Mme Marois elle a des milliards de fois son humanisme.
Quand votre regne deviendra poussiere on fera tous ouf.

2 | Caro

novembre 3rd, 2011 at 23h21

Franchement c est n’importe quoi votre affaire …… !!!!, Ca n est pas en plantant des tente, écouter de la musique en gang et fumer du pot que le gouvernement vous écoutera ….. Vous vous y prenez de façon absolument ridicules ……..a la place de rien foutre de votre peaux…!!!! Aller donc étudier en pollitique et faites les changer les chose comme ça a la place ….. A mon avis ça sera beaucoup plus constructif pour tout le monde ….. La vous ne faites que banaliser ces fameux droit que vous revendiquer et vous perdez toute crédibilité ….pour pouvoir faire changer un système faut au moin avoir un pied dedans pour savoir de quoi vous parlez ….!!!!, get a Life ….!!!!, Allez y travailler au lieu de camper dans le parc …. Vous aller n avoir de l argent …..!!!!!!

3 | Nadyne

novembre 4th, 2011 at 2h14

Caro,

Sur le campement toutes les drogues et l’alcool sont totalement interdites. De plus, la majorité d’entre nous occupons des emplois et je suis moi-même étudiante à la maîtrise à l’université Laval. Alors, avant de critiquer il faudrait que tu te renseignes un peu mieux sur ce que prône notre mouvement et qui nous sommes.

Merci de l’attention que tu apporteras à ma demande et n’oublis pas que chacun à droit à ses opinions et aussi de les exprimer si cela est fait dans le respect.

4 | Charlot

novembre 5th, 2011 at 3h59

Pas très fort de ta part, Caro!

J’ai honnêtement l’impression d’entendre un commentateur de Fox News. Si les gens sont rendus dans les rues, c’est normalement parce que les moyens traditionnels sont inefficaces et que les gens sont à bout.

Je trouve ça très drôle comme phrase : « La vous ne faites que banaliser ces fameux droits que vous revendiquer ». Il me semble que nos droits n’ont justement pas de moment d’exception où ils s’appliquent ou ne s’appliquent pas. La liberté d’expression c’est en tout temps et aussi longtemps qu’on le veut.

C’est pas comme si le mouvement ne dérangeait physiquement qui que ce soit. Étrangement, ça dérange juste le droitistes et les gens de l’ « establishment ». Les gens qui sont là croient qu’il ne devrait pas y avoir de copinage entre l’État et les entreprises, que le système financier doit être étroitement surveillé et que la corruption doit être enrayée (entre autres).

Les gens qui sont là sont des personnes bien instruites et informées. Très peu de personnes sinon personne ne reste dans le camp de façon permanente et il y a un bon roulement de gens qui tantôt manifestent leurs opinions, tantôt s’affairent à justement avoir une « Life », dans tes propres mots.

Avant de te lancer dans les préjugés et les conclusion faciles, lit donc un peu plus parce qu’en ce moment, Caro, c’est toi qui a pas de crédibilité!

5 | jp

novembre 6th, 2011 at 11h27

Tres drôle les commentaires!!
Moi j’arrive juste pas à comprendre qu’elle est l’objectif de tout ça. Les journaux traitent souvent de ce qui entoure la situation des campeurs, mais il ne rappelle jamais la raison d’un tel état des choses. SVP éclairez-moi un peu

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.

4983string(0) ""