Les dépêches d'AmeriQuebec

L’avenir est « ouvert » à la CAQ… mais pas pour les étudiants

Publié par Sylvain le 15 mar, 2012

Québec • François Legault, chef du parti Coalition avenir Québec, a tenu une conférence de presse portant sur ses attentes au sujet du budget Bachand attendu le 20 mars. De toute évidence, la CAQ tente de prendre son trou entre le PQ et le PLQ.

François Legault, chef du parti Coalition avenir Québec, a tenu une conférence de presse pour faire part de ses attentes à l’égard du budget Bachand attendu la semaine prochaine. Tommy Chouinard, journaliste à La Presse1, vient éclairer davantage la « bête » CAQ dans son article Santé: Legault fait une première demande à Ottawa.

On y apprend entre lisant entre les lignes, et entre autres choses, que la CAQ se situe vraiment entre le Parti Québécois et le Parti libéral du Québec. Concernant le rapport de force entre Québec et Ottawa, Legault aurait déclaré que la cheffe du PQ, Pauline Marois, n’est «pas crédible parce qu’elle souhaite la souveraineté du Québec». Pour ce qui est de Jean Charest, Legault aurait dit qu’il «est tellement fédéraliste à tout prix qu’on se retrouve dans une situation où il n’est pas pris au sérieux». Legault n’est ni souverainiste ni fédéraliste. Il veut «l’avenir ouvert».

En se mettant dans une sorte de position énigmatique entre le PQ et le PLQ, ça ne va pas aider la CAQ à être prise au sérieux lui-même. Effectivement, son parti est carrément tombé en bas des escaliers populaires depuis quelques mois. Sûrement que Legault voulait se positionner au-dessus des deux vieux partis, mais il se retrouve entre les deux et en bas.

Hausse des droits de scolarité

Concernant la hausse des droits de scolarité, François Legault s’est clairement positionné en faveur, et il aurait même voulu que cette hausse se fasse «bien avant», selon le journaliste Chouinard. Si seulement il en avait eu l’occasion. Mais, attendez, il a été ministre de l’Éducation sous un gouvernement péquiste qui avait promis le gel des frais de scolarité.

Ainsi, Legault ne semble pas se soucier outre-mesure de l’endettement étudiant. Toutefois, quand il s’agit de la dette de l’État, dans ce cas il faut absolument la diminuer2. Donc, est-il seulement pour un transfert de la dette publique vers les étudiants? Noui!

On écrit noui car Legault ne veut pas que le gouvernement augmente les impôts, les taxes et les tarifs en général, car la population serait déjà suffisamment taxée selon lui. Par contre, il est en faveur de la hausse des droits de scolarité (tarif) qui sera absorbée en très grande partie par la classe moyenne. Donc, Legault veut couper afin d’économiser puisqu’il ne veut pas augmenter les tarifs, mais n’a pas l’intention de couper également. Effectivement, il va couper dans l’avenir des étudiants, donc l’avenir serait « ouvert », mais pas exactement de la même façon pour tous.

Enfin, il y a une chose que l’on doit rendre à la CAQ, c’est qu’elle a bien réussi à faire son trou entre le PQ et le PLQ. Reste à voir si elle pourra garder la tête en dehors du trou, car Pauline Marois et Jean Charest, durant la prochaine campagne électorale, n’hésiteront pas à le remblayer.  L’avenir est ouvert!

  1. Santé: Legault fait une première demande à Ottawa []
  2. Budget Bachand : la CAQ demande une réduction de la dette []

Aucun commentaire à "L’avenir est « ouvert » à la CAQ… mais pas pour les étudiants"

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.