Les dépêches d'AmeriQuebec

Grève étudiante: Line Beauchamp condamnée par les professeurs

Publié par Sylvain le 26 avr, 2012

Québec • Le Québec vit une crise profonde générée par la bâclage de la gestion du conflit étudiant du côté gouvernemental. Les présidents des trois fédérations rassemblant l'ensemble des professeurs de cégep ainsi que la grande majorité des chargés de cours et professeurs d'université sont très indignés et ont uni leurs voix afin de condamner l'attitude de la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp.

Le Québec est en crise et le climat social et politique est en dégénération profonde. Les présidents des trois fédérations rassemblant l’ensemble des professeurs de cégep ainsi que la grande majorité des chargés de cours et professeurs d’université sont très indignés et ont uni leurs voix afin de condamner l’attitude de la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp.

«La ministre a d’abord favorisé une détérioration importante du climat social, en attendant plus de deux mois pour rencontrer les représentantes et représentants des associations étudiantes. À l’heure où un geste concret du gouvernement pouvait encore calmer le jeu et minimiser les dégâts, il est irresponsable de la part de la ministre de suspendre la négociation sous de faux prétextes » Mario Beauchemin,  FEC-CSQ, Jean Trudelle, FNEEQ-CSN et Max Roy, FQPPU

 

Solutions

Les professeurs jugent que la ministre Beauchamp aurait dû intervenir pour influencer les étudiants mécontents et les directions des cégeps et des universités afin d’éviter la judiciarisation du conflit, et ce, plutôt que de dénoncer des incidents isolés qui ne découlent pas de décisions prises démocratiquement par les associations étudiantes, comme ça a été le cas hier pour exclure la CLASSE des négociations.

Les trois fédérations souhaitent;

  • une reprise immédiate des discussions avec toutes les associations étudiantes pour parvenir à une véritable entente;
  • que  le gouvernement reconnaisse qu’il doit ouvrir le jeu sur le fond du problème, soit la hausse des droits de scolarité.
  • que le gouvernement reconnaisse la division sociale importante que génère la hausse des droits de scolarité;
  • que le gouvernement cesse d’encourager les injonctions;
  • que le gouvernement  travaille à un règlement rapide du conflit.

Le conflit dure depuis 11 semaines, alors le cynisme dont fait preuve le gouvernement envers la jeunesse québécoise est difficile à accepter pour des enseignantes et des enseignants qui travaillent avec les jeunes.

Soulignons que les actes de violence perpétrés par des groupuscules isolés sont aussi condamnables que certains dérapages policiers. La paix sociale est en jeu, donc le gouvernement Charest devrait cesser ses agissements machiavéliques.

Source de l’image: « Charest contre-attaque« 

Un commentaire à "Grève étudiante: Line Beauchamp condamnée par les professeurs"

1 | jg pinard

avril 26th, 2012 at 12h47

Le gouvernement devrait savoir que nous l avons élu et que c est nous autres leurs patrons !!!

Alors si le peuple en majorité décide qu’une de leurs décisions n’est pas convenable, ils devraient recommencer leurs devoirs !!!

Aussi simple que ça !!!

Le gouvernement est pas roi et maitre et nous ne sommes pas leurs esclaves pour obéir a la lettre !!!

Alors Charest devrait mettre ceci en pratique !!!

Et j’espère qu’au prochaines élections le peuple se souviendra des fameux libéraux !!!

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.