Les dépêches d'AmeriQuebec

Lee Morrison, ancien député fédéral: « Jean Charest n’a pas de colonne »

Publié par Sylvain le 02 mai, 2012

Canada • Lee Morrison, ancien député du Parti réformiste (maintenant le Parti conservateur) a fait parvenir un commentaire envenimé au quotidien National Post. Sans aucun doute, son commentaire représente ce à quoi pense la très grande majorité des "Canayens anglais", et pour cette raison on a pensé vous le traduire en français.

Lee Morrison1 est un fier Canadien anglais. Vous ne trouverez pas mieux pour représenter le Canada anglais, autre que les larbins au Québec comme, entre autres personnes, André Pratte, Alain Dubuc et les guignols du Parti libéral du Québec.

Alors, voici la lettre2 de Lee Morrison:

C’est le temps de dire « Au revoir » Québec

Pour la majeure partie de ma vie, j’ai été un fédéraliste loyal. En dépit des inepties et de la corruption endémique au Québec, j’avais le sentiment qu’il était juste pour le reste du Canada de faire des concessions afin de préserver notre confédération.

Je croyais que sans le Québec, le Canada en souffrirait, et tout autant pour le Québec sans le Canada. Ma période de sept ans comme membre du parlement au sein du Parti réformiste avait affaibli mon dévouement, lequel s’est davantage effrité depuis à cause de l’attitude irascible du Québec dans sa relation fédérale/provinciale et ses perpétuelles exigences à notre égard pour davantage d’argent pour financer des programmes sociaux que les autres provinces ne peuvent se payer.

Il est scandaleux que les contribuables des autres provinces soient obligés de payer une prime pour que le Québec puisse profiter de ses « bonbons » ou encore pour financer les coûts gonflés dans la construction et les droits de scolarité qui coûtent moins que la moitié de la moyenne du reste du Canada.

De mon côté,  la goutte qui a fait déborder le vase a été la période des deux derniers mois durant laquelle on a vu d’impérieuses et parfois violentes et destructrices manifestations par « les enfants gâtés » dégobillées des institutions d’études supérieures du Québec.

Si les futures élites politiques et économiques de cette province sont trop gourmandes et stupides pour se rendre compte que la vie dans le vrai monde ne consiste pas à une continuelle visite au comptoir du lunch gratuit, il n’y a aucun espoir pour la société québécoise.

Maintenant, le premier ministre Jean Charest sans colonne vertébrale veut faire compromis avec les étudiants. Québec est de toute évidence infecté par la « maladie grecque ». Le Canada ne peut plus se permettre une relation ainsi, donc je dis au Parti québécois et à mes anciens collègues du Bloc québécois, S.V.P. tenez un autre référendum et gagnez.

Au moment des négociations pour la séparation, le gouvernement du Canada devrait être généreux car, peu importe le prix, le Canada va enfin s’être débarrassé de cette société malade.

Lee Morrison, Calgary.

 

En lisant la lettre de Lee Morrison, vous avez sûrement constaté les nombreux clichés sur le Québec, clichés qui sont partagés et entretenus par la très grande majorité des Canadiennes et Canadiens anglais. Si le Québec peut se permettre de meilleurs programmes sociaux, c’est parce qu’on paie davantage d’impôt au Québec. Rien à voir avec Ottawa.

De plus, si le Québec ne devait pas faire deux rapports d’impôt et envoyer de l’argent à Ottawa pour financer les guerres « royales » et sa militarisation, les Québécois n’auraient pas besoin de demander d’argent à Ottawa.

Finalement, tout ce qui est « fédéral » à la grandeur du Canada appartient aussi au Québec. L’Ontario est dans le trou et la richesse de l’Alberta est temporaire. Le Québec n’a pas besoin du Canada. Surtout, le Québec n’a pas besoin du Canada pour lui dire quand partir. On va partir quand ça va nous tenter. Surtout, la prochaine fois, oubliez le love in.

  1. Biographie de Lee Morrison []
  2. Today’s letters: Former MP: It’s time to say au revoir to Quebec []

3 commentaires à "Lee Morrison, ancien député fédéral: « Jean Charest n’a pas de colonne »"

1 | Mario

juin 11th, 2012 at 11h18

Eh bien! Qu’attends le Canada pour exaucer nos souhaits de quitter la confédération canadienne? Qu’ils amènent avec eux les quelques centaines de milliers de personnes qui croient toujours naivement au Canada. Qu’ils fassent de la place à ses « plouctons » qui ne savent que dire « Oui maître! ». Les 6 millions qui resteront au Québec pourront voir naître et profiter de l’épanouissement économique qui s’en suivra.

Malheureusement pour nous, Lee Morrison n’a pas une cote de pouvoir bien grand pour nous soulager des Canadiens une fois pour tout!

2 | Fernand Durand

juillet 15th, 2012 at 21h49

Excellent Mr. Morrison, il ne vous reste qu’a convaincre le ROC et militer au prochain référendum. Merci d’avance.

3 | tchelsy

août 19th, 2012 at 5h16

sais une blage la fille battue part sais parent la chosse que j aime me pas con touche un enfant et je m an fout jaime me pas dsl et atansion

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.