Les dépêches d'AmeriQuebec

François Truffaut: Qu’est-ce qu’un film? – Jutra, le « Truffaut » du Québec?

Publié par Sylvain le 06 fév, 2012

Divertissement, International • François Truffaut, cinéaste français, aurait 80 ans aujourd'hui s'il n'avait pas quitté notre espace-temps. En 1972, Raymond Charette, de Radio-Canada, a eu l'occasion d'interviewer François Truffaut. François Truffaut: était-il un cinéaste engagé?

Aujourd’hui, François Truffaut aurait eu 80 ans. Voilà 40 ans,  lors d’un interview1 datant de 1972 fait par Raymond Charette, on posait la question à Truffaut, à savoir, « Qu’est-ce qu’un film? ».

Truffaut répondit que (verbatim approximatif):

Il y aurait beaucoup de réponses, parce qu’un film est une aventure de plusieurs mois.  C’est une plongée surtout, par rapport à ma vie courante, je crois que c’est une plongée. J’ai envie d’employer ce mot lors du tournage d’un film, je dis « je plonge ».

C’est quand même une plongée dans l’inconnu. Le tournage du film ressemble à un trajet en sous-marin, parce qu’on est extrêmement isolé, isolé du reste du monde. Et les gens sont d’accords avec cet isolement.

Pour les amoureux du cinéma et de la période de la « Nouvelle vague », ne manquez pas de visionner l’interview dans sa totalité en cliquant sur l’hyperlien « François Truffaut, un cinéaste engagé? » que l’on trouve au bas de cette page.

Concernant le cinéma « Nouvelle Vague », on a aussi au Québec notre « Truffaut », Claude Jutra qui entrerait dans cette catégorie, avec son film « À tout prendre »2.

Sur le site de Télé-Québec, on peut lire que « Claude Jutra était inspiré par la Nouvelle Vague française lancée par Jean-Luc Godard, dont il se réclamait, et par François Truffaut, qui était son ami. »

On lit aussi que :

François Truffaut admirait les artisans du « cinéma direct » québécois, qui savaient tout faire, et qui, dans l’esprit du travail d’équipe qui animait le secteur français de l’Office national du film à ses débuts, étaient tantôt réalisateurs, tantôt caméramans, tantôt monteurs. Mais cette diversité des compétences s’exerçait dans le cadre expérimental du documentaire. Il appelait de ses vœux la création d’un cinéma de fiction québécois où ces compétences pourraient s’épanouir. Ce voeu fut exaucé par son ami Jutra dont le film À tout prendre, aux côtés du film Le chat dans le sac de Gilles Groulx, constitue une révolution de forme et de fond et inaugura l’essor du nouveau cinéma québécois.

Pour découvrir les films de Truffaut ou Jutras, il vous faudra chercher sur le Web, puisque vous risquez de les chercher longtemps dans les clubs vidéos. Les 400 coups de Truffaut, ici3 pour l’achat, mais il est aussi disponible en location dans les succursales de La Boîte noire.

Ici un documentaire4 de Paule Baillargeon datant de 2002, Claude Jutra, portrait sur film. Bon retour en arrière dans l’espace-temps de la Nouvelle Vague!

  1. François Truffaut, un cinéaste engagé? []
  2. À tout prendre []
  3. Les 400 coups []
  4. Claude Jutra, portrait sur film []

Aucun commentaire à "François Truffaut: Qu’est-ce qu’un film? – Jutra, le « Truffaut » du Québec?"

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.