Les dépêches d'AmeriQuebec

Centrale nucléaire Gentilly-2: Greenpeace estime qu’Hydro-Québec fait des cachotteries

Publié par Sylvain le 24 fév, 2012

Québec • Greenpeace soutient, dans un rapport fraîchement publié, que la société d'État Hydro-Québec camoufle aux Québécois les coûts réels de la centrale Gentilly-2. La publication de Greenpeace démontre que si la société d’État prenait en considération dans ses estimations les coûts liés à un accident nucléaire comme celui de Fukushima en 2011, il faudrait dès maintenant mettre la clé dans la porte de Gentilly-2.

Le rapport titré De Fukoshima à Trois-Rivière1 se penche sur « les biens non assurés et les moyens de production économiques qui seraient perdus dans l’éventualité d’une catastrophe à l’échelle de celle que connaît la ville de Fukushima, au Japon. »

La conclusion du rapport est claire: un accident nucléaire, comme celui qui a eu lieu au Japon, qui arriverait à Gentilly-2, forcerait « l’évacuation de 169 000 personnes et entraînerait une perte des biens individuels évaluée à 11 milliards de dollars dans un rayon de 20 km autour du réacteur. »

L’étude a été menée par le Centre for Spatial Economics, à la demande de Greenpeace.

« D’un côté, Hydro-Québec prétend que Gentilly-2 est sécuritaire, mais de l’autre, elle refile aux contribuables la facture en cas d’accident nucléaire parce qu’elle reconnait qu’un Fukushima québécois est possible », fait remarquer Shawn-Patrick Stensil, analyste nucléaire chez Greenpeace. « Les Québécois doivent connaître le prix à payer pour Gentilly-2. »

Espérons que le béton de la centrale nucléaire Gentilly-2 est de meilleure qualité que les ponts et viaducs qui sont tombés au Québec depuis quelques années.

Hydro-Québec voudrait investir deux milliards dans Gentilly-2. Pourtant, depuis l’accident dramatique de Fukushima,  plusieurs pays ont compris que le nucléaire n’était pas l’avenir. Justement,  l’Allemagne, la Belgique et la Suisse ont pris la décision de fermer leurs centrales nucléaires et d’investir dans les énergies renouvelables dans le but de protéger leurs citoyens des conséquences d’un accident nucléaire.

Sauf qu’au Québec, ça ne marche pas comme ça. On préfère augmenter les droits de scolarité et investir de  l’argent dans l’énergie nucléaire. Ce n’est pas les raisons qui manque au Québec pour faire un « printemps québécois ». Il est temps de mettre le gouvernement du Parti libéral du Québec dehors ou.. dans Gentilly-2, s’il y tient tant!

 

  1. Rapport de Greenpeace sur Gentilly-2 []

Un commentaire à "Centrale nucléaire Gentilly-2: Greenpeace estime qu’Hydro-Québec fait des cachotteries"

1 | Loésha Lavoie

mars 14th, 2012 at 18h22

Il faut sortir du nucléaire par l’Énergie Libre (Nicolas Tesla). Informez-vous :

Libre, non-polluante et disponible pour tous.

Ajoutez votre commentaire


  • aku: Je n'ai pas pu voir la vidéo, elle a été supprimé. Ceux qui l'ont vu peuvent me dire comment la scène est-elle filmé ? Y a-t-il des circonstance
  • colin: bonjour nous voudrion epaisseur du bois le chandelier a 7 branches electrique et le plans de construction S.V.P merci
  • alex: cc a tous c'est pour dire que j'aime vautre logo de noel et aussi pour souhaitè une joyeuses fetes a tous et du bonere et de la chance pour saite ann

À propos

Les dépêches d'AmériQuébec sont là pour vous informer rapidement et simplement des dernières nouvelles.

4983string(0) ""